Nous contacter
Points chauds des risques de la chaîne d’approvisionnement à surveiller dans l’industrie de la construction pour 2024 et au-delà

Articles, Informations sectorielles

Points chauds des risques de la chaîne d’approvisionnement à surveiller dans l’industrie de la construction pour 2024 et au-delà

Réponse à la crise mondiale

Ces dernières années, le secteur de la construction a dû mettre en place toute une série de mesures robustes en réponse aux crises mondiales, notamment la pandémie de Covid-19 et les perturbations énergétiques. Ces mesures visent à atténuer les risques associés à de tels défis mondiaux. En regardant vers le reste de l’année 2024 et au-delà, les organisations d’achat naviguent vers une transition vers un nouveau paysage des risques de la chaîne d’approvisionnement.

Cet article examine les préoccupations pressantes qui devraient façonner les chaînes d’approvisionnement de la construction dans les mois à venir. Des amendements à la loi sur la sécurité des bâtiments de 2023 aux pressions croissantes de la conformité en matière de durabilité en raison du droit international. Le changement de politiques d’approvisionnement associé au changement climatique, aux tensions géopolitiques et à la sauvegarde de la réputation nécessite chacun une approche stratégique de la part des entreprises de construction.

Pressions en matière de durabilité et de conformité

Public procurement is a legal requirement

En ce qui concerne les pressions en matière de durabilité et de conformité, l’industrie de la construction est confrontée à un paysage réglementaire en évolution rapide qui aura un impact significatif sur la manière dont les entreprises opèrent et rendent compte de leurs pratiques en matière de durabilité. Au cœur de cela se trouvent la future Directive sur la Communication en matière de Durabilité des Entreprises (CSRD) et la Directive sur la Diligence Raisonnable en matière de Durabilité des Entreprises (CSDDD), qui sont appelées à étendre leur champ d’application aux entreprises de différentes tailles dans les années à venir. Ces directives encouragent un accent accru sur la transparence, la responsabilité et les pratiques éthiques au sein des chaînes d’approvisionnement des entreprises, reflétant ainsi un changement plus large vers le développement durable et la responsabilité d’entreprise.

En prévision de ces réglementations européennes plus larges, l’Allemagne a pris des mesures proactives en mettant en œuvre le Lieferkettengesetz. Cette loi oblige les entreprises à garantir le respect des droits de l’homme et des normes environnementales non seulement au sein de leurs opérations, mais également dans l’ensemble de leurs chaînes d’approvisionnement. Cette initiative de l’Allemagne pourrait servir de modèle pour d’autres nations et industries, y compris la construction, alors qu’elles se préparent à se conformer à la CSRD et à la CSDDD.

Pour les entreprises de construction, l’adaptation à ces réglementations nécessite un cadre solide pour la déclaration et la vérification de la conformité, ce qui entraînera probablement une plus grande dépendance à l’égard des audits et certifications de tiers pour valider les revendications en matière de durabilité et les efforts de diligence raisonnable.

Incertitude économique mondiale due aux tensions géopolitiques

L’industrie de la construction traverse une période marquée par d’importantes incertitudes économiques et géopolitiques qui influent directement sur les chaînes d’approvisionnement mondiales et la viabilité des projets. Le conflit en cours en Ukraine, par exemple, a perturbé les projets de construction en entraînant des fermetures de chaînes d’approvisionnement et une augmentation des coûts des matériaux, mettant en évidence la vulnérabilité du secteur aux tensions géopolitiques. De plus, l’industrie est confrontée à des défis tels que la hausse des coûts des matériaux et la pénurie de main-d’œuvre, exacerbés par les pressions économiques plus larges et la concurrence des marchés émergents.

L’impact du changement climatique

L’impact du changement climatique sur l’industrie de la construction est multifacette, influençant tout, de la planification et de l’exécution des projets à la résilience à long terme des infrastructures. La fréquence croissante et la gravité des événements météorologiques extrêmes dus au changement climatique posent des risques significatifs pour les projets de construction. Cela peut perturber les calendriers, endommager les matériaux et faire grimper les coûts. Selon le CDP, les entreprises pourraient faire face à des coûts allant jusqu’à 120 milliards de dollars liés aux risques climatiques environnementaux d’ici 2026. De plus, l’industrie est confrontée à une pression croissante pour mesurer et réduire les émissions de carbone dans l’ensemble de ses opérations, afin de se conformer aux objectifs mondiaux de durabilité et aux mandats réglementaires.

green grass at the bottom of stairs

L’influence du changement climatique sur la gestion des risques de la chaîne d’approvisionnement est profonde, nécessitant une transition vers des pratiques de construction plus durables. Cela inclut l’adoption de matériaux de construction écologiques, de conceptions énergétiquement efficaces et de technologies qui réduisent l’empreinte carbone. L’accent mis sur la durabilité est en outre souligné par l’évolution de la législation et les attentes des consommateurs, ce qui conduit à la nécessité de mécanismes complets de mesure et de déclaration du carbone au sein de l’industrie.

La mesure des émissions de carbone devient un élément crucial de la gestion des risques de la chaîne d’approvisionnement, avec des outils et des cadres en cours de développement pour faciliter une déclaration précise et transparente. Cela permet aux entreprises de construction d’identifier les zones à forte émission au sein de leurs chaînes d’approvisionnement, de mettre en œuvre des stratégies de réduction ciblées et de se conformer aux exigences réglementaires. De plus, une gestion efficace du carbone peut améliorer la réputation d’une entreprise, ouvrir de nouvelles opportunités commerciales et contribuer à l’effort mondial contre le changement climatique. Achilles propose une solution complète de gestion du carbone, comprenant une certification de réduction du carbone accréditée qui vous permet de faire des déclarations de réduction du carbone en toute confiance sur n’importe quel marché et auprès de tout groupe d’intervenants.

Amendements à la loi sur la sécurité des bâtiments

La création de la BSA a été motivée par le besoin urgent de réforme à la suite du désastre de Grenfell. Les amendements introduits en octobre 2023 marquent une autre amélioration des normes de sécurité des bâtiments. Les amendements représentent également un point chaud de risque significatif pour les chaînes d’approvisionnement de la construction, en particulier avec l’accent accru sur la sécurité des bâtiments de grande hauteur. Les changements se concentrent sur la mise en place de rôles tels que les détenteurs de devoirs et les régulateurs pour garantir que la responsabilité est visible tout au long d’un projet. Cela est en outre renforcé par l’introduction du “Golden Thread” qui fait référence à un enregistrement numérique de toutes les informations sur les bâtiments et les projets.

Lisez notre article sur la Loi sur la Sécurité des Bâtiments, les Amendements et l’Alignement des Évaluations Courantes.

Pour les organisations de construction, être aligné avec ces nouvelles améliorations de la BSA est essentiel pour garantir la conformité et atténuer les risques.

Dommages à la réputation par le greenwashing et les pratiques de travail non éthiques

Les orientations récentes, tant au Royaume-Uni qu’à l’étranger, ont intensifié l’examen du greenwashing. L’Autorité de conduite financière du Royaume-Uni (FCA) renforce la transparence et la confiance avec de nouvelles initiatives, tandis que la directive européenne sur les allégations environnementales établit des critères plus clairs pour les affirmations environnementales. Aux États-Unis, les mises à jour des guides verts de la FTC répriment le marketing de la durabilité trompeur. Avec cette répression du greenwashing qui met en cause de grandes entreprises dans la ligne de mire médiatique, il est clair de voir les dommages à la réputation qui peuvent être causés par le greenwashing.

Le secteur de la construction est l’un des plus vulnérables en ce qui concerne les dommages à la réputation en raison des pratiques de travail non éthiques. Une enquête menée auprès de 7822 travailleurs de la construction en 22/23 par Achilles a révélé que 54 % des travailleurs ne pouvaient pas fournir de documentation valide sur leur droit de travailler et que 34 % n’avaient pas reçu de contrat de travail. Cette tendance vers une main-d’œuvre informelle laisse la porte ouverte aux pratiques de travail non éthiques et à l’esclavage moderne.

L’Institut royal des charpentiers souligne ce risque d’exploitation pour les travailleurs britanniques et migrants dans l’industrie de la construction au Royaume-Uni. Outre les implications morales, cela souligne les risques de réputation associés aux pratiques de travail non éthiques.

Il est important de traiter ces problèmes pour maintenir des normes éthiques et protéger la réputation de l’industrie. Achilles propose plusieurs solutions pour éviter les accusations de greenwashing, telles que notre programme d’entreprise éthique et l’accréditation CAS.

Navigation dans les PPN03/23 et PPN 03/24

Les mises à jour du Cabinet Office, PPN 03/23 et PPN 03/24, marquent un changement significatif dans les pratiques d’approvisionnement pour les autorités contractantes et les organismes du secteur public. L’introduction de ces PPN marque l’adoption de la Norme d’Évaluation Commune (CAS) pour la préqualification des fournisseurs dans les contrats de construction, y compris ceux du secteur public. Les autorités contractantes disposent d’une fenêtre de trois mois à partir de la date de publication du PPN 03/24 pour mettre en œuvre pleinement les changements dans leurs processus d’approvisionnement.

Ces directives soulignent une approche d’évaluation globale, incorporant un large éventail de critères au-delà des mesures traditionnelles, notamment la durabilité environnementale, la valeur sociale et les pratiques de travail éthiques.

Pour naviguer dans les changements apportés par PPN 03/23 et 03/24, le secteur public doit réévaluer ses pratiques de construction, notamment dans les domaines de la durabilité et de l’engagement communautaire, pour répondre aux exigences renforcées du CAS.

Atténuation des risques en 2024 et au-delà

Alors que nous entrons dans le deuxième trimestre de l’année, la gestion des risques au sein des chaînes d’approvisionnement mondiales reste un processus essentiel. Pour rester éthique, conforme et protéger la réputation organisationnelle, les entreprises de construction doivent trouver des moyens de naviguer à travers les complexités et les perturbations opérationnelles que ces risques créent. De plus en plus d’organisations se tournent vers des solutions tierces pour traverser les défis réglementaires et environnementaux.

Achilles BuildingConfidence propose le niveau d’accréditation en construction le plus élevé au Royaume-Uni, mettant en relation les acheteurs les plus exigeants avec des sous-traitants et des fournisseurs rigoureusement préqualifiés pour offrir une transparence inégalée de la chaîne d’approvisionnement et une confiance en matière de reporting.

Contactez-nous pour discuter de la manière dont nous pouvons vous aider à atténuer les risques au sein de la chaîne d’approvisionnement de votre organisation.

Contactez-nous pour discuter de la manière dont nous pouvons vous aider à atténuer les risques au sein de la chaîne d'approvisionnement de votre organisation